VIVRE DANS LE LOGEMENT

accès rapide

L’entretien et la maintenance

L’entretien du logement est réparti entre le propriétaire bailleur et le locataire (loi 89-462 du 6 juillet 1989 et décret n° 87-712 du 26 août 1987).

Ce qui est à la charge d’IRP

L’entretien des équipements relevant de la responsabilité d’IRP est assuré par des contrats de maintenance avec des entreprises qualifiées et certifiées pour leur expertise dans leur domaine.

Ce qui est à la charge du locataire

Les réparations locatives, liées à des dégradations volontaires ou accidentelles ou correspondant à un usage anormal des lieux, sont de votre responsabilité et à votre charge.

Vous devez maintenir un bon usage et un bon état de votre logement en l’entretenant de façon régulière.

Si vous habitez une maison individuelle

Voici quelques actions d’entretien supplémentaires qui vous incombent :

  • L’entretien des ouvertures extérieures (clôtures, stores, etc.) ;
  • le démoussage de la toiture ;
  • le débouchage et le nettoyage des gouttières et chéneaux (débouchage et nettoyage) ;
  • les espaces extérieurs dont le locataire a l’usage exclusif tels que le jardin, ou la cour doivent être entretenus (tonte, taille des arbustes, etc.).

 

Les modifications et transformations de votre logement

Une modification importante, une transformation de votre logement ou des travaux affectant la nature des matériaux (changements des sols, démolition de cloisons, modification d’appareils sanitaires, pose de paraboles, etc.) doivent préalablement et obligatoirement donner lieu à une demande d’autorisation écrite adressée à IRP en courrier recommandé avec accusé de réception. Celle-ci doit contenir un plan d’implantation précis et respecter les spécificités réglementaires. Faute d’autorisation, IRP est en droit de vous demander une remise en état d’origine de votre logement à vos frais. Tout raccordement à la fibre optique de votre logement doit faire l’objet d’une demande écrite afin qu’IRP s’assure du respect des normes par le prestataire du fournisseur d’accès.

En cas de sinistre intervenant dans votre logement, prévenez le plus rapidement possible :

  • votre interlocuteur IRP en charge des réclamations locatives ;
  • votre assureur, de préférence par lettre recommandée avec accusé réception, dans les 5 jours ouvrés à compter de la date du sinistre (ce délai est réduit à 2 jours en cas de vol). En cas de dégât des eaux, vous devez remplir un constat amiable et le transmettre à votre assureur.

Pour vous dédommager, votre assureur vous demandera de fournir la preuve des dommages occasionnés : nous vous conseillons de conserver les objets détériorés ainsi que les factures, pour justifier la valeur des biens abîmés.

N’effectuez pas de réparations ni de travaux avant le passage de l’expert missionné par votre assurance.

l'entretien du logement

Ouvrir le pdf

Vivre ensemble

La qualité de vie dans les résidences dépend de chacun d’entre nous. Le règlement intérieur des résidences IRP vous a été remis lors de la signature du contrat de location. Il régit les règles de vie en collectivité de chaque résidence et doit être respecté par l’ensemble des locataires.

Il appartient à tous, ainsi qu’aux visiteurs, de s’y conformer afin d’assurer l’intérêt commun des résidents.

Il peut toutefois arriver que l’on rencontre un problème avec un voisin : dans ce cas, restez courtois en toute circonstance et privilégiez le dialogue. La voie amiable est la meilleure pour régler un différend. Et si cela ne suffit pas, n’hésitez pas à prendre contact avec votre interlocuteurs IRP.

règlement intérieur

Ouvrir le pdf

Votre situation évolue

Toute évolution de votre situation familiale peut entraîner des modifications au niveau de votre bail, de vos éventuelles aides au logement, ou encore générer l’application d’un supplément de loyer solidarité.

Informez-en IRP dans les meilleurs délais :

  • si vous vous mariez ou vous vous pacsez : envoyez à IRP une copie de votre acte de mariage et d’une pièce d’identité ou du titre de séjour en cours de validité de votre conjoint ;
  • si votre composition familiale est modifiée (à la suite de naissances, mariage ou décès). Dans ce cas de figure, vous pouvez également souhaiter changer de logement. Il vous faudra faire une demande de mutation
  • si vous divorcez : présentez à IRP un extrait de la décision de justice précisant l’identité du bénéficiaire de la jouissance du logement ;
  • en cas de décès : fournissez à IRP une pièce d’état civil mentionnant le décès.

Vos coordonnées changent (email, téléphone) : pensez à prévenir votre chargé de clientèle qui mettra à jour votre dossier.